Déconseillé aux moins de 16 ans.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une page se tourne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Coddy McQuarters

Invité



MessageSujet: Une page se tourne    Mar 3 Avr - 18:58

C'est le weekend, nous n'avons rien de prévu à part nous reposer et chacun est resté chez soi. Depuis ce matin, Alex me parait ne pas avoir le moral mais malgré mes efforts, je n'arrive pas à savoir ce qui lui arrive. Je soupçonne fortement la mort de sa cousine de lui marquer le moral bien qu'elle s'en défende. A midi, je m'occupe de faire à bouffer puis nous nous mettons à table. Alex picore à peine sans laisser échapper un mot. Je sais à quel point elle peut être têtue parfois et qu'il est inutile d'essayer de lui tirer les vers du nez. Alors que je suis ne train de manger en lui jetant parfois un regard, elle se décide enfin à m'expliquer ce qu'elle a sur le cœur.

- Je vais retourner à Los Angeles.
- C'est pas un soucis, les 66ers nous foutent la paix maintenant.

Elle ne risque plus rien en allant voir sa mère, il serait dommage de s'en priver. Je comprends très bien qu'elle ait envie de la revoir même si j'ai perdu la mienne il y a des années.

- T'as pas compris. J'y retourne pour m'y installer.
- Comment ça?

Je me suis arrêté dans mon élan, ma fourchette stoppée à mi chemin entre mon assiette et ma bouche. J'espère un instant avoir mal entendu mais à l'expression du visage de ma blonde, je sais que je n'ai pas rêvé.

- Je vais rejoindre ma mère.
- T'es plus heureuse avec moi?
- Si je savais que tu pouvais me suivre, je te le demanderais, mais je n'arrive plus à supporter cette putain de ville. Rien de bien n'arrive ici. Regarde la merde avec les Reapers, la mort de Sidney, et des exemples comme ça on en a à la pelle.
- Tu vas partir quand?
- Dès que j'aurais bouclé mon sac. J'attendais de pouvoir trouver le courage de te le dire.
- Tu ne me laisses même pas le temps de m'y faire?
- Inutile, tu chercherais à me faire changer d'avis et je ne peux plus rester à Haven. Je préfère partir sans qu'on s'engueule.

Je pose ma fourchette et pousse mon assiette. Je viens soudain de perdre tout appétit et me dit que je suis vraiment maudit. Dès que je suis heureux avec une femme, il faut que quelque chose vienne tout gâcher et m'en empêche. Devant mon silence, elle détourne le regard et quitte la pièce vers la chambre, probablement pour faire son sac. J'aimerais trouver les mots pour la raisonner mais je la connais assez que rien ne pourrait y arriver. Ne sachant que faire, je reste assis, totalement abasourdi par ce qui va se passer dans les minutes à venir.

Quelques minutes plus tard, elle revient face à moi avec ses deux grands sacs de sport et m'adresse un sourire timide auquel je n'arrive pas à répondre. Je la laisse sortir et jeter ses sacs dans le coffre de sa Chevelle avant d'arriver à retrouver suffisamment de mobilité pour la suivre. J'arrive à sa portière au moment où elle démarre son V8 et boucle son harnais.


- Bonne route ma belle. Tu vas me manquer.
- Toi aussi, mais c'est trop dur pour moi de rester ici.
- J'ai compris. Adieu.

Je l'embrasse une dernière fois et fait demi tour avant qu'elle puisse voir à quel point son départ me fout en vrac. Je rentre dans la maison en claquant la porte et évite la table à débarrasser, ça attendra. Pour l'instant, j'ai besoin d'un verre. J'attrape la bouteille de bourbon et m'en sert un double avant d'aller me vautrer dans le canapé pour assommer mon chagrin. Une demi-heure plus tard, mon téléphone sonne. C'est le numéro de Tommy qui s'affiche sur mon écran. Je décroche et m'annonce de façon peu courtoise.

- Qu'est-ce que tu veux?
- Alex vient de passer à l'appart, comment tu vas?
- Comment tu crois que je vais abruti?

Je raccroche au nez de mon pote et jette mon portable sur la table. Tommy n'y est pour rien mais je n'ai pas envie qu'on m'emmerde aujourd'hui après le départ d'Alex. Vingt minutes plus tard, mon pote revient à la charge mais cette fois il se déplace. J'entends le Hemi de Hammer résonner dans mon allée et quelques secondes plus tard, Tommy rentre sans frapper et me trouver avachi dans le canapé avec une clope au bec et la bouteille de bourbon posée à coté de moi.

- Ca va vieux frère?
- Fous moi la paix Tommy.
- Hors de question. Je ne te laisse pas seul. Je t'ai déjà vu comme ça et j'ai pas envie de te laisser t'enfoncer dans tes idées noires.
- Je t'emmerde! Laisse moi seul.

Au lieu d'obéir, il va se chercher un verre et le rempli un max avant de le siffler d'un trait et de me regarder avec un petit regard sadique.

- Vu ce que je viens de m'envoyer, j'ai pas intérêt à prendre le volant. Tu vas devoir me supporter.
- Emmerdeur!

Il s'installe dans le fauteuil sans rien dire de plus et sans toucher à nouveau la bouteille alors que je me sers un nouveau verre. A cette cadence là, si je ne tombe pas avant, la bouteille sera terminée avant la nuit mais c'est le cadet de mes soucis à cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
 

Une page se tourne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti tourne la page... enfin !
» Page Jaune haitienne ? ( Yellow page)
» Une promenade qui tourne mal...
» Faut il tourner la page et oublier ???
» Tourne la Grande Ourse, tourne la Petite Ourse (PV Justin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haven Field :: Résidences de prestige :: Maisons-