Déconseillé aux moins de 16 ans.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Winston Terrell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Transcender

Administrateur

Messages : 1311
Date d'inscription : 21/08/2010


MessageSujet: Winston Terrell    Mer 20 Avr - 20:20

Tu viens de recevoir un message sur ton téléphone. C'est ton ami Bill Alden. Il t'informe qu'il est à l'hôpital, et qu'il s'est fait agresser la veille par deux individus. Il te demande de faire attention.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

WinstonT

Invité



MessageSujet: Re: Winston Terrell    Ven 22 Avr - 13:35

Tout vient à point pour qui sait attendre. Les fonds de Winston s'accumulaient petit à petit, et d'ici quelques mois, il investirait probablement dans sa première véritable affaire. En attendant, l'avocat continuait à multiplier les relations, car dans le bizness, il n'y a rien de plus important que de savoir qui fréquenter. En cela, son métier lui était plus qu'utile. Il n'y avait rien de mieux que des procès gagnés pour obtenir la confiance d'un client. Et en cela, Winston se faisait une certaine réputation...

Le jour venait de se lever sur la ville, et Winston était en train de faire ses comptes. Le studio qu'il habitait était confortable mais peu spacieux, néanmoins il s'en contenterait encore pendant un certain temps. Il avait toujours besoin de plus d'argent et ce n'était pas maintenant qu'il allait faire un trou dans son budget. Il allait également devoir se procurer un véhicule, mais là encore, ça prendrait du temps. Son projet passait avant tout.
L'homme d'affaires et avocat venait de terminer ses comptes, et était sorti faire quelques courses. Il était allé acheter ses provisions quotidiennes, cigarettes, raviolis, papier à chiottes, et une nouvelle cravatte (oui, il en avait une neuve chaque jour). C'est seulement au retour de ces quelques courses rapides qu'il réalisa qu'il avait oublié de reprendre du benco.


- Saperlipopette ! Quel idiot... maugréa-t-il, furieux contre lui-même.

Impossible de se passer de benco aujourd'hui, il allait devoir retourner à la superette du coin. Mais alors qu'il s'apprêtait à repartir, le hasard le fit jeter un coup d'oeil à son répondeur. Un nouveau message... et voilà, il perdait encore du temps. Un peu énervé de ce contre-temps car il avait faim, l'avocat daigna néanmoins l'écouter avant de ressortir. Après tout, il se devait d'être disponible constamment, et c'était peut-être important. D'ailleurs, y'avait intérêt que ce soit important... si c'était un connard de commercial ou un type qui appelait pour un sondage, Winston lui apprendrait une nouvelle manière de sonder les individus. Une méthode qu'il avait apprise dans sa jeunesse au cours d'un stage en hôpital...
Le numéro n'était pas l'un de ses contacts, ce qui agaçait d'avance l'avocat mais celui-ci écouta tout de même le message qu'on lui avat laissé.


- Win... f'est Bill Alden.

A peine la voix de Bill avait-elle prononcé ces mots que Winston devinait qu'il s'était passé quelque chose. Alden parlait d'une voix fatiguée, et son étrange manière d'articuler signifiait qu'il n'avait pas de bonnes nouvelles à lui annoncer.

- F'uis à l'hof'to, Win'fton.

Winston resta silencieux, les sourcils froncés. Bill Alden à l'hosto ? Ce n'était sûrement pas pour une coloscopie.

V'ai été agreffé hier par des fifs de pute. Fais gaffe.

Le message était bref, mais faisait l'effet d'une bombe. Winston resta cloué un instant. Bon sang, qui avait pu s'en prendre à Alden ? Ce type était con par moments, mais savait éviter de se créer des ennuis. Et il n'aurait pas traîné seul dans un quartier à risque, il savait y faire... Winston envisagea quelques instants qu'une insurrection de nègres ait refait le portrait à Bill Alden, mais le raccourci, bien que facile, était... justement un peu trop facile.
Andrew et Barker... Winston y songea de suite. Qui cela pourrait être d'autre ? Alden n'avait pas spécialement d'autres emmerdes. Winston, lui, était englué dans l'affaire Furnier, mais Alden n'avait rien à voir là-dedans. Andrew et Barker n'avaient pas dû apprécier la décision de Winston au sujet du partage. Ils s'étaient fait enfler de quinze pour cent... Winston n'avait pas l'intention de revenir là-dessus, mais il devait s'avouer qu'il aurait réagi de la même manière qu'eux.

Evidemment, leur filer une part du pognon n'avait pas suffi. Ils voulaient tout le magot. Winsto regrettait d'un coup de ne pas avoir tout gardé, mais s'il avait fait ça, autant acheter d'avance son cercueil et celui de Bill Alden. Oubliant complètement son benco, Winston se rassit dans un fauteuil et sortit une clope de son paquet. Certes, il était un peu tôt pour s'assurer que ce soit Andrew et Barker, et Win n'avait pas forcément imaginé qu'ils iraient jusque-là. Il ne pensait pas qu'ils avaient le bras suffisamment long... mais si c'était bien eux qui avaient collé une telle branlée à Alden, il y avait de grandes chances qu'il soit le prochain. Il allait falloir qu'il mène sa petite enquête.

Mais l'heure était à la réflexion. Avant de songer à enquêter, il devait se prémunir contre ce qui pourrait arriver... tout en ignorant au fond ce qui pouvait se produire. Est-ce que ces gars attendraient de pouvoir le chopper dans un endroit isolé, ou seraient-ils foutus de le tabasser en pleine rue et en plein jour ? Voire même de débarquer dans son appartement ?
L'avocat allait devoir songer à sa sécurité, et vite. L'enquête attendrait, d'ailleurs il saurait sûrement bien assez tôt à quoi s'en tenir. Pour l'instant, il allait falloir prendre des mesures urgentes. Mais lesquelles ? To be safe or not to be safe, that's the question.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Transcender

Administrateur

Messages : 1311
Date d'inscription : 21/08/2010


MessageSujet: Re: Winston Terrell    Lun 25 Avr - 16:00

Ta journée se passe sans embûches. Le soir venu, rien à signaler.

C'est tard dans la nuit, dans les 2heures, que 3 types débarquent dans ton studio, défonçant la porte au passage. Ils te surprennent dans ton sommeil, mais tu te retrouves déjà à terre, rué de coups.

Ils sont masqués, l'un d'eux retournent tout ton appartement pendant que les 2autres te frappent pour te faire parler. Ils veulent ton argent, et ne te le cache pas... saloperie d'avocat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Transcender

Administrateur

Messages : 1311
Date d'inscription : 21/08/2010


MessageSujet: Re: Winston Terrell    Sam 4 Juin - 17:41

Aucune défense ? Etonnant pour un avocat

Ils te frappent, et veulent te faire parler, mais tu ne dis rien. Du sol de ta chambre, tu es passé sur une chaise, les mains liées et toujours rué de coups. Ils ont toute la nuit...

Pendant que tu subis une tendre torture, l'un d'eux continu de chercher les 9 000$. Se rapprochent-ils du but ?



-17 points de santé pour les coups que tu continus de recevoir en plein visage, ainsi que dans le ventre.

Qu'allez-vous faire Maître Terrell ? Vous avez le choix entre :

- Leur dire où se trouve l'argent et éviter davantage de coups qui risquent d'aggraver votre état de santé, et pas des moindres.
- Ne rien leur dire, garder l'argent et... risquer votre santé, et peut-être plus encore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

WinstonT

Invité



MessageSujet: Re: Winston Terrell    Dim 5 Juin - 16:48

L'avocat était bien soucieux alors que la journée s'écoulait lentement, sans incident notable. Au fil des heures, Winston poursuivait ses activités comme lors de toute journée normale, mais l'homme d'affaires était plus tendu que d'ordinaire. Une menace semblait planer autour de lui, et la nouvelle de ce qui était arrivé à Alden ne le laissait pas tranquille.
Il ne sortit que deux fois de chez lui ce jour-ci, et toujours avec une nette appréhension. C'était comme s'il s'attendait à être attaqué en pleine rue, en plein jour et devant témoins, mais l'avocat savait que ce n'était pas maintenant qu'il risquait sa peau. Un malfrat frappait au moment le plus opportun : la nuit de préférence, lorsque la victime n'avait aucun moyen de se défendre. Pas besoin de s'appeler Winston Terrell pour le savoir.

Winston se terrait à présent dans son studio, et de toute évidence, ce soir il n'avait pas envie de recevoir de la visite. Il s'était enfermé à double-tour, et s'attendait à tout moment à la fameuse aggression. Assis dans son canapé, fixant une télévision éteinte, la main sur le canon d'un fusils SPAS 12, Winston prêtait l'oreille à tout bruit qui pourrait trahir ses futures emmerdes. Mais rien ne venait. Aucun bruit, que dalle.
Il n'aurait su dire combien de temps il attendit ainsi, mais la fatigue vint le trouver avant ses visiteurs. Et après une longue attente dans la peur, l'avocat dût se résigner à aller se coucher.

Peut-être ne viendraient-ils pas ce soir, songea Winston. Peut-être même ne viendraient-ils jamais. Ils avaient d'autres chats à fouetter, et avaient peut-être compris que Winston Terrell était un malin. Oui, c'était certainement ça. Andrew et Barker étaient deux rigolos qui jouaient les durs, mais ils ne jouaient pas dans la cour des grands. Il en faudrait plus pour impressionner Terrell !
Rassuré par son narcissisme démesuré, l'avocat se leva de son canapé et se dirigea vers la chambre. Le sommeil le gagnait de plus en plus, et il n'allait quand même pas arrêter de dormir parce qu'il avait volé du fric à des types prêts à tout...
Mais peut-être qu'il aurait fallu, en fait.



Le réveil fut particulièrement brutal. De violents coups dans la face réveillèrent l'avocat, alors qu'on le tirait hors du lit. Avant d'avoir le temps de comprendre quoi que ce soit, Winston heurta violemment le sol, et les coups s'abbattirent sur lui sans qu'il puisse faire quoi que ce soit. L'obscurité, le sommeil et les coups qu'on lui portait l'empêchaient de distinguer qui étaient ses agresseurs, et en cet instant, il n'était pas en état de se poser des questions.
Quelques-uns de ses assaillants se détournaient à présent de lui et foutaient tout sens dessus-dessous. Ils cherchaient quelque chose, et deux autres semblaient le confirmer par les questions répétées qu'ils lançaient à l'avocat tout en le frappant. Mais Winston n'arrivait pas à saisir ce qu'on lui disait, les phrases de ses agresseurs ne lui parvenaient que sous forme de menaces dont il ne pouvait que deviner le sens.

L'espace d'une seconde, ils semblèrent se calmer... avant de tirer Winston sur le sol, hors de la chambre. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, l'avocat se retrouva ligoté à une chaise. Il reprenait lentement ses esprits, mais ça risquait de ne pas beaucoup l'aider. La situation était plus que tendue, et dans de telles circonstances, il ne voyait pas trop comment s'en sortir. Sa rhétorique ne le sauverait pas d'une situation comme celle-là... ces types cherchaient l'argent, et ne dégageraient pas avant de l'avoir.


- Dis-nous où est le fric que t'as volé, fils de pute !

- Je n'ai rien volé, Turner m'a légué sa part du butin. Vous n'avez qu'à lui demand...

Une bonne droite vint lui remettre les idées en place. De toute évidence, ces gars-là n'avaient pas envie de rigoler, et ils le firent comprendre en faisant passer un sale quart d'heure à l'avocat. Une fois que Winston ne fut plus en état de jouer au malin, l'un d'eux s'approcha de lui et reprit l'interrogatoire.

- On a toute la nuit pour te cuisiner. Mais on n'a pas envie d'y passer trois plombes alors que tout peut se régler en cinq minutes. Tu nous rends les neuf mille dollars et peut-être qu'on évitera de t'abîmer davantage...

L'agresseur attendit quelques instants, mais Winston ne semblait pas très coopératif. Celui-ci réfléchissait, comme s'il croyait pouvoir improviser un plan de secours en quelques secondes et après avoir perdu pas mal de neuronnes sous l'effet des coups qu'il avait reçus. Une nouvelle droite lui rappela que le temps, c'était de l'argent, et pas seulement pour lui.

- Tu te dépêches ? Ou il va vraiment falloir qu'on t'arrache les couilles pour obtenir quelque chose de toi ? De toute manière, on le trouvera ce blé, avec ou sans ton aide. Mais si on doit retourner tout cet appart' de merde pour ça, ça risque de me foutre en rogne... et c'est jamais très bon...

Winston répugnait à parler. Mais ces fils de putes étaient décidés, et ils avaient le champ libre. Rien ne viendrait les arrêter maintenant. Perdre neuf mille dollars le faisait bien chier, mais il risquait de perdre bien plus que neuf mille dollars en se faisant tabasser comme ça. Rien n'empêchait ces types de le descendre... seulement, ils pouvaient aussi bien le buter une fois qu'ils auraient l'argent. Ils n'avaient pas de raison d'être tendres à son égard, et Winston le savait bien. Alors que pouvait-il faire ? Céder à leur demande, il n'avait pas le choix. Mais il devait quand même rester aussi prudent qu'il le pouvait. Il avait une marge de manoeuvre limitée pour ne pas dire quasi-nulle mais devait se servir de tous les moyens à sa disposition s'il ne voulait pas se faire descendre ce soir.

- Okay, okay... je vais tout vous dire !

Ses aggresseurs continuèrent de lui mettre quelques coups histoire de s'assurer qu'il ne ferait pas le malin avec eux, puis celui qui avait prit la parole fit signe à ses collègues de se calmer un peu. Il fallait quand même que l'avocat soit en état de leur dire ce qu'il savait.

- Je l'ai planqué au cimetière... je savais qu'ici, c'était pas en sécurité. Je vais vous le rendre...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Transcender

Administrateur

Messages : 1311
Date d'inscription : 21/08/2010


MessageSujet: Re: Winston Terrell    Lun 13 Juin - 20:30

Tu n'es apparemment pas tombé sur des hommes bêtes et naïfs. Après ta réponse, ils se regardent et ce qui semble être le porte-parole du groupe se penche à ton oreille, pour te prévenir qu'un mensonge passera mal.

Ils décident enfin de t'emmener au cimetière, mais dans de bonnes conditions... ils laissent tes mains liées en t'emmenant le plus discrètement possible vers leur fourgon noir. Dés lors, vous êtes en route vers les cimetières de la ville, et ils ne manquent pas de te poser des questions en usant de la force pour te faire parler.

Dis-tu vraiment la vérité ou profites-tu de gagner du temps pour trouver une solution ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

WinstonT

Invité



MessageSujet: Re: Winston Terrell    Mar 9 Aoû - 20:29

L'avocat et ses ravisseurs étaient à présent en route en direction du lieu que Winston avait indiqué. Entravé à l'intérieur d'un fourgon noir, Win était toujours à la merci de ses agresseurs, et ceux-ci n'hésitaient pas à proférer des menaces contre lui, le mettant en garde contre toute entourloupe. Mais dans une telle situation, quel homme chercherait à jouer au malin ?

Intérieurement, l'avocat fulminait. L'argent qu'il risquait de perdre en une soirée représentait gros pour ses projets futurs. Dire adieu à cette somme allait le retarder dans ses plans. Et il cherchait une solution, n'importe quel moyen qui pourrait le tirer de ce mauvais pas. Guettant la moindre occasion, le moindre indice qui pourrait l'envoyer dans la bonne direction, Winston espérait que sa cervelle, sa tactique lui permettrait de doubler ses agresseurs.
Seulement, l'avocat n'était pas un héros, et dans une telle situation, attaché et entouré d'hommes menaçants et armés, tout homme aussi courageux qu'il puisse être ferait dans son froc. Winston n'était pas différent, et espérait que la sensation humide qu'il ressentait à présent dans son caleçon ne soit que sa transpiration.

Il n'avait tout simplement aucun plan en tête. Aucune issue ne lui apparaissait, et bien qu'il bouillonnait, il devait se résigner à céder la somme à ces hommes. Ses projets seraient ralentis, mais il valait mieux qu'il sorte de là entier. Cette histoire lui servirait de leçon et lui apprendrait à être plus prévoyant et surtout plus prudent à l'avenir, car il avait clairement manqué de tact dans cette affaire. Les événements de cette nuit lui prouvaient à quel point il était vulnérable au vu des risques qu'il prenait régulièrement. Ceci allait changer, mais pour l'heure, il devait sauver sa peau.

Le véhicule venait de s'arrêter. Les portières avant claquèrent, et la porte arrière fut ouverte d'un coup, révélant à Winston l'extérieur éclairé par les lueurs de la lune. Ils étaient à proximité de l'entrée du cimetière, et les hommes qui le maintenaient solidement à leur merci semblaient pressés de récupérer ce qu'ils venaient chercher.
Win avait bien planqué l'argent dans le cimetière, mais ses ravisseurs pourraient bien passer des jours à le chercher sans ses indications. Atout que l'avocat devait utiliser, car il n'avait aucune garantie qu'on lui laisserait la vie sauve une fois que l'argent serait rendu. Seulement, les hommes qui l'accompagnaient ne comptaient pas laisser leur prisonnier faire le malin, et c'est à force de coups répétés qu'ils arrachèrent à un Winston meurtri, amoché, épuisé, les informations dont ils avaient besoin. Et ils ne tardèrent pas à se diriger vers la cachette où se trouvaient les neuf mille dollars. Résigné, Win les laissa récupérer l'argent en silence, attendant de voir ce qu'ils comptaient faire de lui avant de réagir en conséquence.

Qu'aurait-il pu faire de plus, après tout ? Il n'était qu'un avocat, véreux et vicieux certes, et capable de remporter les causes les plus perdues dans un tribunal, mais il était en revanche bien incapable de se défendre seul face à plusieurs hommes armés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Transcender

Administrateur

Messages : 1311
Date d'inscription : 21/08/2010


MessageSujet: Re: Winston Terrell    Mer 10 Aoû - 16:43

Sage décision que vous prenez là, Maître Terrell.

En arrivant sur les lieux, les hommes ne comptaient pas perdre de temps et à force de coups répétés, vous leur avez donné la cachette. À peine 2minutes plus tard, un homme revient avec, effectivement, l'argent dans un petit sac.

Les types cagoulés se tournèrent vers vous pour vous "féliciter", avant que vous receviez un brusque coup derrière la tête, vous faisant perdre connaissance.

- 10 points de santé pour les coups, l'épuisement et la perte de connaissance forcée.

Vous serez retrouvé à l'aube par le gardien, dans une tombe ouverte. Ce dernier appelera les secours, et vous serez pris en charge par l'hôpital si vous le souhaitez

+ 15 points de santé pour les soins si vous passez à l'hôpital.

-9000$
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Winston Terrell   

Revenir en haut Aller en bas
 

Winston Terrell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» #BATTLE ROYAL.
» Segment Taryn Terrell
» Liam Darcher - Winston Churchill disait; plus loin on regarde vers le passé, plus loin on voit vers l’avenir…

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haven Field :: Studios-